• Un jour (de printemps)


    Un jour j’écrirai un poème qui aura pour titre

    le parfum du vent

    ou de la violette

    ... peu importe !

    Les textes à lire à écouter 









    La violette, je la découvrirai

    un après midi de soleil

    à demi cachée dans l’herbe d’un talus

    je m’allongerai pour la respirer

    comme un rêve sous la couette

    à cueillir au creux des plumes.

     

    Je m'assiérai sous un chêne centenaire

    à l’ombre de la sagesse.

    Des milliers d’insectes

    poursuivront leur vie mystérieuse

    attendant de me grignoter

    de toutes leurs mandibules.

    Le ciel sera infiniment bleu

    sans un nuage où se reposer

    mon regard s’y perdra

    dans le néant essentiel.

     

    Les doigts raides de la pendule

    continueront de tourner

    autour d’une vie volage

    et débordante

    l’incertitude sera belle.

     

    Je pénétrerai

    dans le plus éphémère des passages

    me faufilerai dans la moindre petite musse

    je poursuivrai cette lueur éclatée

    dans le sombre de la nuit

    le temps rebondira sur mes rides

    s’amusera de mes absences

    je serai dans le vent des nuages

    à voyager sans escale

    avec ma violette..

     

    Un jour j’écrirai un poème

    qui sentira la violette.

     

    Version audio :

     

    Extrait de "Impromptu in B flat" de Schubert, Ingrid Haebler au piano

    __________


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 23 Mars 2010 à 20:05
    Mieux encore que celle de la violette, on sent ici l'odeur de la belle poésie.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :