• Quand devant nous...

    Quand devant nous...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Quand devant nous béton se dresse

    Quand nos regards se heurtent aux pierres

    Quand tous les rêves tombent en poussière

    Quand nos pas tremblent sur passerelles

    Il faut appeler son passe muraille

    Jeter la clé, forcer le passage

    Mettre de l'huile sur nos impasses

    Pour faire valser les engrenages

    Tournicoter et puis danser

    Des paso doble des passacailles

    Couvrir nos murs de passiflores

    Et caresser tendres sirènes

    Aux seins gonflés comme des pastèques

    Alors la vie cligne de l'œil

    Et retrouve ses hirondelles.


    Pour accompagner la lecture :

     

    Take away (piano connections & Marcs Boogie)

     __________


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :