• Dans un regard

    Dans un regard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dans un regard il y a la mer et le vent

    la pluie et les vagues, la lune et le soleil

    il y a des cris et des chants, de la souffrance et du plaisir.

     

    Dans un regard il y a un enfant tout barbouillé de chocolat

    il y a le chat de la grand-mère, le vélo du grand-père

    le calme auprès du feu, le pot de mogettes au coin de la cuisinière

    il y a notre jeunesse et notre passé à recomposer.

     

    Parfois dans un regard il ne reste plus grand-chose

    juste un soupir, une toute petite lueur à deviner

    comme un oiseau avec des béquilles, aux ailes brisées

    mais qui voudrait encore s'envoler

    c'est un regard qui interroge et cherche un autre regard

    pour pouvoir s'y appuyer.

     

    Il y a des regards qui ne peuvent presque plus rien faire

    sauf penser aux absents, regarder le temps défiler

    et voir toutes ces femmes (comme ils disent)

    courant dans les couloirs, donnant le bras

    poussant les fauteuils, tenant les cuillères

    essayant d'apporter les remèdes

    pour le corps et pour l'esprit.

     

    Il y a des regards de gamins ridés

    des regards tombés à terre

    noyés dans un silence immobile

    avec des mots impossibles à dire ou à entendre

    des mots qui n'ont pas servi depuis trop longtemps

    des regards qui arrivent au bout d'un voyage

    et qui espèrent quand même en commencer un autre

    plus long, moins difficile

    avec un nouvel horizon, un autre paysage.

     

    Dans chaque regard il y a des choses toutes simples 

    capables de réchauffer le gris des jours : un jeu de cartes, une bouteille d'oxygène,

    un béret ou un foulard, une cigarette, une visite inattendue,

    une pastille Vichy, une tisane ou un café, une chanson, un rire d'enfant,

    une photo sur un meuble, une lettre, un petit carnet…

     

    Dans chaque regard il y a les années passées et à venir

    il y a une fenêtre avec de la lumière.

     

    Dans chaque regard il y a la vie.

     

    Version audio

     

    Extrait de "Impromptus n°3 in G flat" de Chopin, Nikita Magaloff au piano, The Romantic Piano

    __________


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :